FAQ   Rechercher   Membres   Groupes
Profil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    S’enregistrer    Connexion
Si ce piège, vraiment dérisoire pour le bon sens, est détecté par chacun, en son âme et conscience, le sens critique et sain qui nous guide ne pourra que réunir progressivement les gens de tout bord

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    VOILA LA QUESTION ! Index du Forum -> VOILA LA QUESTION ! -> ACCEDER AU FORUM "VOILA LA QUESTION !"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2009
Messages: 125
Localisation: France
Masculin
Point(s): 106
Moyenne de points: 0,85

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 17:15 (2009)    Sujet du message: Si ce piège, vraiment dérisoire pour le bon sens, est détecté par chacun, en son âme et conscience, le sens critique et sain qui nous guide ne pourra que réunir progressivement les gens de tout bord

De Simon Magbenga - simon.magbenga[at]gmail.com

Comme dans toute dynamique, deux forces étroitement complémentaires, quasi jumelles, oppressent l’humanité. L’argent et le pouvoir. Et ce depuis l’aube des temps.

Pour le comprendre, observons simplement la démarche de l’homme. Pour se déplacer, il soulève un pied et l’avance en s’appuyant sur l’autre. Le pied soulevé est en déséquilibre ; et c’est l’appui sur l’autre jambe qui permet de garder l’équilibre tout en avançant.

Ceux qui ont choisi de diriger le monde selon leur volonté propre n’agissent pas autrement.

Il leur fallait, à un moment donné, déstabiliser ou affaiblir le pouvoir afin de bâtir des fortunes immenses qu’ils ont constituées depuis des décennies sinon des siècles. Ils ont en fait affaibli tous les pouvoirs (religieux, politique, idéologique, traditionnel, tribal ou familial). Afin que l’individu, dépourvu de défense, ou d’appui suffisant, ne puisse ni résister, ni s’opposer au système d’exploitation mercantile qui lui a été imposé. L’attraction des choses matérielles, la cupidité, l’appât du gain, les plaisirs… ont été utilisés et encouragés pour briser les dernières velléités des gens.

L’Etat, référence du pouvoir, est devenu un simple orchestre, tandis que le citoyen a été chosifié (ressource humaine) pour servir les intérêts de ceux qui ont amassé l’argent.

Ces personnages-là seuls savent les étapes et les modalités de leur plan qu’ils appellent « le nouvel ordre mondial », sans dire en quoi il consiste exactement.

Nous assistons donc au développement de ce plan obscur pour le commun des citoyens. Et comme devant tout problème, si longtemps qu’on n’a pas analysé en profondeur et détecté les forces souterraines par lesquelles il fonctionne, on ne saurait le résoudre de façon durable et satisfaisante. Il va falloir donc décrypter et bien comprendre ce qui se passe réellement, ce vers quoi on nous conduit. Et comment ce processus se fait.

Les fortunes (dont nous ne connaîtrons peut-être jamais l’importance) étant suffisamment constituées, notamment dans les paradis fiscaux, il fallait à présent affaiblir la force de l’argent en suscitant une crise financière mondiale. Avec un double objectif :

    1) Les gens depuis longtemps assujettis et dépendants du système économico-financier, ne peuvent que subir le choc, parce que dépourvus de pouvoir de réaction efficace (Etats endettés, incapacité des assemblées nationales, faiblesse des syndicats…). Longtemps divisés par l’individualisme, le corporatisme et autre communautarisme, ils ne peuvent que réagir de manière désordonnée et parfois contradictoire. Ce qui facilite leur échec et leur récupération.
   
    2) La récupération et la remise au pas de ces masses agitées et angoissées va se faire par le retour du pouvoir de l’Etat. C’est ainsi qu’on commence à assister aux folklores des rencontres et discussions internationales entre dirigeants politiques et financiers. On parle soudain de régulation des finances et de l’économie internationales alors qu’il n’y a pas si longtemps, il n’était surtout pas question d’une quelconque intervention de l’Etat.
   
Leur jeu, que je trouve un peu piètre, ne peut surprendre que celui qui y croit sans discernement. Celui qui n’emploie pas son sens critique et son bon jugement pour voir qu’on nous fait tourner en rond.
   
Si ce piège, vraiment dérisoire pour le bon sens, est détecté par chacun, en son âme et conscience, le sens critique et sain qui nous guide ne pourra que réunir progressivement les gens de tout bord, de tout horizon, de tout pays et toute race, sur une question bien simple, lucide et fondamentale : quel sens donnons-nous à notre existence terrestre ? Et à partir de là, que devons-nous faire ?
   
Je rejoins ainsi les adhérents au tract « TELLE EST LA QUESTION ». Quittons les contorsions et les élucubrations de ceux qui, après nous avoir enfarinés dans un sens (« la mondialisation apportera le bonheur aux gens ») veulent nous endormir en nous tournant dans l’autre sens : « l’Etat interviendra pour réguler les affaires et éliminer la corruption… ».

Source : NON à la GUERRE
  



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Mai - 17:15 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    VOILA LA QUESTION ! Index du Forum -> VOILA LA QUESTION ! -> ACCEDER AU FORUM "VOILA LA QUESTION !" Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com